Pour se repérer dans l'Appart
Le Rez de chaussée
C''est l'endroit où nous nous présentons mais aussi où nous nous informons de nouvelles urgentes , ou ponctuelles
Entresol Toutes nos recettes
Premier étage Tout ce qui concerne le régime
Deuxième Etage On s'instruit , on s'amuse, on prend soin de soi
Pour savoir utiliser les différentes fonctions , avatars , fichiers =>ICI<=
L'Appart est GRATUIT fonctionne sans publicité intempestive , vous pouvez y trouver TOUT ce que dont vous avez besoin de savoir pour effectuer cette alimentation différenciée, d'autres rubriques peuvent s'ouvrir selon les besoins.
Plusieurs choix de styles s'offrent à vous , pour ceux qui ont des difficultés de vision , essayez VISIO


Pour toutes questions sur la nouvelle décoration et le fonctionnement de l'Appart' voir au AU CAGIBI
La lumière reste allumée en permanence donc n' hésitez pas à nous solliciter.

Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Règles du forum
Ne pas ouvrir de nouveau sujet.
Répondre
Avatar du membre
Zenbocou
Colocataire
Colocataire
Articles : 0
Messages : 81
Enregistré le : 15 mai 2015, 17:55
Enquête de référencement : Google
Citation : Au lieu de se plaindre de l'obscurité, mieux vaut allumer la lumière !
Localisation : IDF

Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Message par Zenbocou » 09 sept. 2015, 16:56

Bonjour à tous. Voici un article paru récemment. Je met le PDF en PJ.

Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Une protéine produite par un parasite est efficace contre la maladie de Crohn.
Une équipe d'immunologistes lillois dirigés par le Pr Monique Capron (université de Lille, Inserm, CHR de Lille) est parvenue à réaliser chez des souris et des rats, une immunisation suffisante pour atténuer une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (Mici), avec une protéine parasitaire, la P28GST. Un essai vient de commencer chez l'homme. Les perspectives thérapeutiques sont vertigineuses!
«Les Mici, maladie de Crohn et rectocolite hémorragique chez l'homme, touchent environ 150.000 personnes en France», explique le Pr Antoine Cortot, professeur de gastro-entérologie à la faculté de médecine de Lille, «elles apparaissent généralement entre 18 et 30 ans, durent toute la vie et évoluent par poussées entrecoupées de rémissions de durée variable», ajoute-t-il.
Ces inflammations chroniques de l'intestin s'accompagnent de douleurs abdominales, de diarrhées et d'amaigrissements, parfois très invalidants, contre lesquels aucun régime alimentaire n'a fait ses preuves. «Il faut au contraire veiller à toujours s'alimenter correctement pour être dans le meilleur état nutritionnel possible car les Mici ont tendance à altérer l'état général», insiste le Pr Cortot.
Premiers essais cliniques
Dans la revue internationale Mucosal Immunology du 15 juillet dernier, l'équipe du Pr Capron démontre, étape par étape, qu'il est possible de rééquilibrer le système immunitaire grâce à la protéine P28GST. La particularité de la molécule en question est d'être la protéine parasitaire la mieux connue, celle du ver responsable de la bilharziose, «une maladie relativement grave selon l'espèce impliquée, qui touche plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde, en particulier en Afrique», précise Dominique Mazier, professeur de parasitologie à la Pitié-Salpêtrière (Paris).
Pourquoi une protéine de parasite? «On a remarqué depuis longtemps que les personnes infectées par des parasites étaient moins atteintes de maladies auto-immunes, explique au Figarole Pr Monique Capron, toute la difficulté a été d'identifier une molécule responsable de cette amélioration pour pouvoir ensuite l'utiliser comme traitement.» Par le passé, des essais ont même été menés contre la maladie de Crohn en faisant ingérer directement aux patients des œufs de parasite!
Le travail de l'équipe lilloise est désormais couronné de succès puisqu'il en est maintenant aux premiers essais cliniques chez l'homme. «C'est une recherche entièrement académique menée grâce à différents budgets de recherche publique: 800.000 euros provenant d'un programme de l'Agence nationale pour la recherche (ANR-RPIB) en 2011, auxquels se sont ajoutés des budgets complémentaires de l'Inserm, mais aussi de l'université de Lille-II et du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais», explique le Pr Capron.
«Un travail exemplaire, pour le Pr Mazier, les équipes lilloises ont déjà fait tellement d'essais chez l'homme avec la P28GST dans un autre contexte que l'on sait déjà qu'elle est a priori sans danger, il reste à regarder son efficacité.»
Pour les étapes suivantes, c'est désormais l'université de Lille-II qui se charge des partenariats industriels via sa société d'accélération de transfert de la recherche. Consultant à la délégation de la recherche du CHRU de Lille, le Pr Cortot est confiant pour la prochaine phase, qui consiste à tester la molécule chez des malades qui viennent d'être opérés de leur maladie de Crohn (on leur enlève une portion atteinte de leur intestin).
Si les essais cliniques confirment ensuite les bons résultats obtenus chez l'animal, il sera alors prouvé que le fragment purifié de la famille de protéines utilisé par les chercheurs lillois est bien un redoutable cheval de Troie contre les Mici et, pourquoi pas, d'autres maladies auto-immunes à forte composante inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis, le diabète de type 1 ou la sclérose en plaques.
Commencée il y a une trentaine d'années contre des parasites, la traque vaccinale menée par les équipes lilloises d'André et Monique Capron pourrait finalement aboutir… contre les maladies auto-immunes.
Fichiers joints
maladies autoimmunes.pdf
(263.43 Kio) Téléchargé 73 fois
"Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."

Avatar du membre
foxtrotte
Colocataire
Colocataire
Articles : 0
Messages : 389
Enregistré le : 16 sept. 2014, 22:21
Enquête de référencement : moteur de recherche
Localisation : bretagne

Re: Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Message par foxtrotte » 09 sept. 2015, 22:40

Bonjour Zenbocou et merci pour l'article.

ça me rappelle une émission vue sur Arte la semaine dernière, concernant le système immunitaire, dans laquelle on voyait une personne se faire poser une compresse pleine de ... minuscules vers intestinaux. ceux ci traversent la peau (ça picote, dit la dame, tranquillement ... zen ! :super: ). les vers microscopiques migrent dans les vaisseaux sanguins, pour finalement s'accrocher à la paroi intestinale. de là, ils envoient des "signaux" (bon, je ne suis pas toubib, je n'ai pas le mot exact) au système immunitaire, pour l'abaisser, afin que celui ci ne les détecte pas. le système immunitaire est comme "calmé" par ces signaux, d'où une inflammation auto immune moindre.

idem, dans des recherches faites en indonésie, où la population, notamment les enfants, est infectée par des vers intestinaux, on s'est aperçu que les personnes sont quasiment indemnes de beaucoup de maladies auto immune inflammatoires, plus courantes dans les pays industrialisés. ces parasites jouent certainement un rôle bénéfique, ils ont d'ailleurs accompagné l'homme depuis des millénaires, ce n'est que récemment qu'on a réussit à s'en débarrasser, d'où peut être des maladies inflammatoires en forte augmentation ?
c'est prometteur, croisons les doigts, au moins ça bouge dans les labos !...
F. :hello:
" Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer"

Avatar du membre
bak77390
Colocataire
Colocataire
Articles : 0
Messages : 1200
Enregistré le : 02 févr. 2013, 18:16
Enquête de référencement : google
Localisation : Seine et marne

Re: Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Message par bak77390 » 10 sept. 2015, 10:19

C'est assez encourageant :super:
Spa deuis decembre 2011 , Début régime Janvier 2013 ,
Mal de dos fin de nuit disparu courant 2012
Douleurs clavicule gauche de temps a autres même très rare
Douleurs cheville droite disparu
douleur 3ème doigt et métatarses de la main disparu
Petite pointe de douleurs rarement en bas du dos .
Plus d'uveite
Plus de dermite
Décider a m'en sortir via la troisième médecine !

Avatar du membre
clear
Colocataire
Colocataire
Articles : 0
Messages : 4386
Enregistré le : 10 oct. 2014, 20:41
Enquête de référencement : Julien Venesson
Citation : à coeur vaillant rien d'impossible
Localisation : Sud-ouest

Re: Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Message par clear » 10 sept. 2015, 12:45

bonjour,
Peut-être que le développement et l'usage à outrance de tous les nouveaux produits d'hygiène qui combattent et suppriment la moindre bactérie (bonne ou mauvaise) sont plus néfastes à notre santé que la bonne vieille toilette d'antan !

Avatar du membre
PatrickS
Participants à la Gérance
Participants à la Gérance
Articles : 0
Messages : 13085
Enregistré le : 11 févr. 2009, 15:35
Enquête de référencement : moteur de recherche + lien de Petzouille
Citation : Un jour à la fois
Localisation : Saint Cosme en Vairais (Sarthe)
Contact :

Re: Un cheval de Troie contre les maladies auto-immunes

Message par PatrickS » 10 sept. 2015, 14:18

Bonjour,
Marie-Martine a écrit :bonjour,
Peut-être que le développement et l'usage à outrance de tous les nouveaux produits d'hygiène qui combattent et suppriment la moindre bactérie (bonne ou mauvaise) sont plus néfastes à notre santé que la bonne vieille toilette d'antan !
Il suffit de voir avec la LISTERIA.
Cette bactérie est présente un peu partout.
Mais avec le nettoyage et stérilisation à outrance, si elle est tout de même présente, elle se développe très rapidement, vu qu'elle fait parti des première bactéries à coloniser le produit. Comme elle n'a pas de concurrence (les autres bactéries déjà exterminées), elle prend le dessus et provoque de graves intoxications.
Avec un peu moins de "propreté", on aurait plus d'autres bactéries et la listeria ne pourrait pas se développer autant.

Il faut aussi voir que sur les 7 intoxications alimentaires collectives dues au fromage (sur une dizaine d'années), seuls deux cas étaient dus à du fromage au lait cru (28%) (les 5 autres auraient dus ne pas exister, vu que les bactéries étaient soi disant éliminées : lait pasteurisé)

Patrick
SEP primaire progressive depuis 2002, seul traitement: le régime Seignalet depuis fin mars 2009


https://www.facebook.com/pages/Sans-Glu ... 9198110360

Avant de poster, merci d'utiliser le moteur de recherches, la réponse est surement déjà là : http://www.lappart-des-spasmos.fr/forum/search.php

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Maladie de Crohn »