Pour se repérer dans l'Appart
Le Rez de chaussée
C''est l'endroit où nous nous présentons mais aussi où nous nous informons de nouvelles urgentes , ou ponctuelles
Entresol Toutes nos recettes
Premier étage Tout ce qui concerne le régime
Deuxième Etage On s'instruit , on s'amuse, on prend soin de soi
Pour savoir utiliser les différentes fonctions , avatars , fichiers =>ICI<=
L'Appart est GRATUIT fonctionne sans publicité intempestive , vous pouvez y trouver TOUT ce que dont vous avez besoin de savoir pour effectuer cette alimentation différenciée, d'autres rubriques peuvent s'ouvrir selon les besoins.


La lumière reste allumée en permanence donc n' hésitez pas à poser des questions.

Seignalet présentation + complète

Le B. A. ba du régime
anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 02 oct. 2010, 10:02

L'Alimentation ou la Troisième Médecine
Dr Jean SEIGNALET : Principes de la méthode Seignalet (guidelines).
Cette approche succincte est forcément partielle et donc incomplète mais elle permet à la plupart des lecteurs de saisir l’impact sur la surexposition du système immunitaire.

*) Préambule :
Bien des médecins et chercheurs considèrent, suite à une spécialisation outrancière, que l’alimentation n’est pas un élément déterminant dans l’approche de la guérison. Et si certains l’admettent, confrontés au succès rencontrés par certains de leurs patients qui ont décidé de se prendre en charge, c’est souvent sous forme de concession, du moins au début : « Cela ne peut pas faire de mal … ».
« Primum non nocere », aurait dit Hippocrate : « D'abord, ne pas nuire » (410 av. J.-C.). Et pour cela il faut une approche holistique (globale). Il ne faut donc pas se contenter de soigner une partie du corps, en se focalisant sur les symptômes qui ne sont que le révélateur d’un mal souvent profond, parfois ancien …
Notez que ce qui suit n’est pas « que » la synthèse du livre de Seignalet.

*) Terrain héréditaire :
Il faut bien avouer qu’il existe des facteurs héréditaires favorisants, appelés gènes de susceptibilité. Mais ils sont loin d’être suffisants, dans la grande majorité des cas (15 % comme facteur déterminant seulement).
Le concours de facteurs environnementaux est nécessaire. Il est vrai que les diverses pollutions fragilisent le terrain : produits chimiques, pollutions (radiations et bruits compris), tabac et autres excès (burn out, alcool, médicaments) compliquent fortement le travail d’élimination / régénération. Nous mettons à forte contribution notre foie et nos reins. Nous sollicitons continuellement notre banque d’enzymes pour assimiler ou neutraliser / évacuer ces excès. Notez bien que sans enzyme, il n’y a plus de vie : La vie s’arrête …

*) Théorie d’encrassage :

Or, certains naturopathes affirment que la plupart des maladies (80 %) ne sont que la conséquence d’un encrassage de notre organisme. Nous tombons « malades » lorsque notre organisme sort / évacue les poubelles. Dans ce cas l’organisme n’arrive plus à traiter / évacuer les excès en douceur. C’est comme si vous aviez conservé les excès de déchets produits pdt 6 semaines : Les éboueurs ont refusé l’excès de travail et ils n’ont emporté que la moitié de vos immondices pdt 6 semaines, tout en vous mettant en garde et en essayant de vous appeler à la modération. Vous avez alors ignoré l’avertissement et vous avez enfoui, entassé ces déchets dans la cave, et vous n’y avez plus pensé, jusqu’au jour où une odeur pestilentielle s’est fait sentir (pathologie d’encrassage).

Un grand nombre de macromolécules bactériennes et alimentaires sont susceptibles de pénétrer l'organisme humain. Le principal responsable de cette situation est « l'alimentation moderne » (processed foods => aliments manufacturés).

L'alimentation moderne est fort éloignée de l'alimentation ancestrale à laquelle les enzymes et la muqueuse intestinale étaient / sont adaptées. Les principaux changements sont :

- La consommation de laits animaux et de leurs dérivés de manière récurrente (habituelle) et souvent excessive ;
- L'ingestion de céréales mutées et cuites ;
- La prise de nombreux produits manufacturés ;
- Un mode de cuisson peu respectueux (trop cuit, trop longtemps, baignant dans l’eau, etc.) ;
- L'utilisation d'huiles dénaturées (raffinées, hydrogénées ou tout simplement cuites);
- La présence de nombreux additifs alimentaires ;
- Une nourriture déficiente, pauvre en vitamines et certains oligo-éléments.

*) Impact de l’alimentation manufacturée
1) Certains aliments sont peu ou mal digérés, car nos ne disposons pas des enzymes digestives appropriées. Des macromolécules alimentaires passent la barrière en brosse de nos intestins et se retrouvent dans la circulation sanguine … Alerte aux intrus ! (perçus comme allergènes).

2) Nous mangeons « déséquilibré ». La flore intestinale est modifiée ou appauvrie. Elle se transforme et fermente : En cas d’excès de sucre (céréales par exemple), il y a fermentation de cette flore. En cas de mauvaise digestion des protéines, il y a putréfaction (nettement plus nauséabond quand vous allez à selles), avec prolifération de certaines bactéries dangereuses …
NB 1 : Il y a souvent un excès de protéines car notre stock d’enzymes est « prévu » pour digérer / assimiler +/ 30 g de protéines. Dans 100 g de viande il y a +/ 20 g de protéines. Une portion de viande ne devrait donc pas dépasser 150 g.
NB 2 : Dans certains cas nous ne disposons pas des enzymes appropriées ou ces enzymes sont inhibées : Une substance empêche le métabolisme de fonctionner correctement …
Les pathologistes parlent alors de leucocytose digestive : notre système immunitaire essaye d’absorber / neutraliser ces macromolécules ou bactéries.

3) Ce déséquilibre perpétuel agresse notre muqueuse intestinale, assez mince (villosités de la barrière intestinale).
NB : Notre paroi intestinale se présente sous la forme d’un mur dont les briques sont descellées et laissent passer la pluie et le vent (jonctions serrées non étanches).

A la longue la barrière intestinale devient trop perméable : les anglo-saxons parle du leaky gut syndrome (l’intestin qui fuit).

*) Macromolécules
Selon le terrain rencontré, les macromolécules qui passent la barrière intestinale n’auront pas toutes la même composition. La composition de ces molécules est variable d'un sujet à l'autre : Elle dépend de la flore intestinale, donc du mode alimentaire ; elle dépend de la capacité des individus à synthétiser des enzymes pour catalyser les réactions. Dit plus clairement, ces enzymes vont découpler / scinder les aliments en nutriments : les protéines en acides aminés, les huiles et graisses en acides gras plus ou moins insaturés, les amidons et glucides en sucres simples.

Ces nutriments seront ensuite transformés alors en molécules biodisponibles et seront acheminées vers leur site de destination (cellule ou tissu), avec une plus ou moins grande affinité. Parfois cela se passera bien et vous ne remarquerez rien ou à peine un coup de fatigue pdt le processus de digestion ; parfois un dysfonctionnement et / ou une surcharge s’installeront peu à peu et déclencheront une pathologie.

*) Pour une activité enzymatique efficace
On compte une cinquantaine de NUTRIMENTS INDISPENSABLES
- 8 acides aminés,
- 13 vitamines,
- 2 acides gras insaturés (d’où l’appellation « Acides Gras Essentiels »),
- une vingtaine de minéraux et oligo-éléments,
- plus un certain nombre de molécules, comme le cholestérol, qui peuvent être en partie synthétisées à partir des nutriments cités ci-dessus.

La finalité de nombre d'entre eux est d'assurer une activité enzymatique efficace, comme déjà précisé: Les enzymes sont en effet le cœur du problème. Et bien sûr nous veillerons à limiter les perturbateurs et à placer les enzymes / les catalyseurs de réaction dans les meilleures conditions appropriées (régime hypotoxique, notamment).

*) Il y a 3 types de pathologies
Les macromolécules mal décomposées / assimilées peuvent provoquer trois sortes de pathologies :
- maladies auto-immunes (majorité des PR, spondylarthrites, etc.)
- maladies d'encrassage (75 % des diabètes de type 2, de l’arthrose, des fibromyalgie, etc.)
- maladies d'élimination (plus de 90 % pour : acné, colite, rch, asthme, rhume des foins ; 75 % pour le psoriasis, etc.).

*) Un peu d’immunologie
L’alimentation SEIGNALET ne s'adresse pas véritablement aux maladies génétiques vraies, type mucoviscidose ou phénylcétonurie, mais aux maladies auto-immunes. Il y a bien un facteur génétique mais il ne concerne pas un enzyme, mais un groupe HLA (gène de susceptibilité, en effet).
D'après SEIGNALET (c’est l'apport le plus important de sa méthode), un antigène qui est le plus souvent bactérien, mais probablement alimentaire dans certains cas, va en se fixant sur des structures tissulaires HLA, modifier ce "récepteur HLA", qui devient "antigénique ".
C’est « la perte de reconnaissance du soi » d'après la médecine officielle;
pour SEIGNALET c'est une "modification du soi".
C'est un point qui oppose nettement les deux approches.

*) Vocabulaire : groupe HLA
IL existe à la surface des globules blancs (ou leucocytes) des protéines de plusieurs types que l'on appelle Human Leucocyte Antigen ou H.L.A. Elles caractérisent un individu, un peu comme les protéines retrouvées sur les globules rouges, pour les groupes sanguins, mais en plus complexe encore.

Le groupe HLA est donc défini / caractérisé par des antigènes à la surface des globules blancs et de toutes les cellules à noyaux de l’organisme. Il représente une carte d’identité des tissus d’une personne donnée. En simplifiant, nous dirons que le groupe HLA est aux globules blancs, ce que le groupe sanguin est aux globules rouges.

NB : Posséder un gène HLA d’un certain type n'est pas suffisant pour développer une pathologie, telle la polyarthrite rhumatoïde (PR), et il existe de nombreux cas de PR ne possédant aucun gène de susceptibilité. Cette notion est très complexe et fait encore l’objet de discussions entre immunologistes …

*) Vocabulaire : Le soi, le non soi, l'immunité innée.
Nous distinguons l’immunité innée de l’immunité acquise.
En effet, notre corps est doté à la naissance d’un certain nbre de mécanismes de défense (immunité innée). Nous avons plusieurs types de barrière de protection, telle la peau ou la salive, ou plus complexe comme les barrières biologiques, càd des substances produites par l'organisme : l’interféron, l’interleukine, les facteurs de complément, etc. par exemple.
Dés la naissance nous sommes « agressés » par de multiples agents extérieurs, susceptibles d’altérer / influencer notre vitalité et donc notre santé. Notre système immunitaire évolue et s’améliore progressivement, en général, au contact des agents extérieurs. Dans cette optique il est capital de rappeler l’importance de nourrir le nouveau né au sein maternel. Le système immunitaire sera alors bien souvent nettement moins susceptible (…).

Notre corps essaye de s’adapter à l’environnement : L’organisme adopte une réaction de reconnaissance ou de rejet (antigène). Ce phénomène de sensibilisation est plus ou moins marqué selon les individus (…).

Chaque cellule de notre corps possède une carte d’identité, caractérisée / déterminée par des protéines de marquage (protéines CMH : protéines du Complexe Majeur d’Histocompatibilité). Ces protéines sont marquées afin d’être identifiées par l’organisme comme appartenant au corps ou non, comme intrus ou non. Toute molécule ne possédant pas ce marquage est considérée comme étrangère: le non-soi, et sera donc détruite ...
Malheureusement, dans certains cas, le système de protection devient hyperréactif, trop réactif : Réponse mal proportionnée, non adéquate (…), souvent suite à un lent processus de surexposition (toxines diverses), et / ou suite à un déséquilibre alimentaire qui modifient l’équilibre homéostasique. Il y a encore bien d’autres pistes à envisager ! Nous simplifions ici…
Dans certains cas la réaction est occasionnée par des macromolécules qui franchissent la barrière intestinale (donc non assimilées et décomposées) et sont perçues aussi comme intrus.
C’est ici que le lien s’établit naturellement avec le régime hypotoxique du Dr Jean Seignalet.



*) Régime hypotoxique
Le régime hypotoxique recommandé par le Dr Jean Seignalet, est un régime / un mode alimentaire sans gluten (protéine des céréales pas ou mal assimilée), sans caséine (protéine des laitages) et sans maïs.
NB : Le maïs est aussi une céréale ayant mutée au même titre que le blé.

On désigne souvent ce régime par le sigle SGSC (Sans Gluten Sans Caséine), dans un souci de simplification, mais ce raccourci peut induire en erreur le néophyte lorsqu’il tente de mettre en adéquation les principes du régime hypotoxique avec les ingrédients figurant sur sa liste de courses au supermarché (ou au mag bio).
Ce régime respecte aussi la nature des aliments : Privilégie la cuisson vapeur (plus douce) et / ou brève.

*) En pratique
Il est recommandé de commencer un repas avec des produits crus et de poursuivre avec des produits cuits.
Tous les légumes sont autorisés, crus ou cuits, mais un légume cuit perd la plupart de ses enzymes, sauf si vous êtes devenu spécialiste de la cuisson douce, à la vapeur, mais cela n’est malheureusement pas conseillés pour toutes les vitamines : Il y a un seuil de dégradation (…).
Pour la cuisson, il faut essayer de modérer la température: moins de 110° ce qui ne pose pas problème pour les modes de cuisson à la vapeur ou à l'étouffé (à très petit feu dans une cocotte avec couvercle, jamais dans une marmite à pression car cela déstructure l’aliment).

Pour le plat principal tout est autorisé SAUF le gluten et la caséine.
- On trouve principalement du gluten dans : le blé et dérivés (pain, semoule, pâte, etc.), seigle, orge épeautre + maïs et avoine.
- On trouve de la caséine dans : les produits laitiers (lait, fromage, yaourt, crème, beurre,...) de tous les animaux.
NB 1 : Les laits végétaux sont un excellent substitut pour les laits animaux : Laits d’amande, de riz, de noisette, par exemple.
NB 2 : Pour remplacer les céréales traditionnelles, il y a des farines de sarrasin, de riz... Le riz est autorisé, ainsi que le quinoa, l’amarante … Essayez de faire une tournante pour ne pas abuser : Tout est dans la dose (…).
Les poissons et crustacés sont conseillés, la viande est admise si elle n'est pas cuite trop longtemps ou à trop forte température (grillée) …

*) Rémission ou guérison
Le régime Seignalet permet souvent d’atteindre la rémission*, à tout le moins une nette amélioration des symptômes résultants des pathologies dites d’encrassage mais ne peut restaurer ce qui est profondément déformé ou abîmé, quoique Seignalet ait vu des rétablissements spectaculaires dans certains cas …
Il est toutefois essentiel de rectifier le tir et d’opérer le plus radicalement possible les changements de comportement qui s’imposent : nutritionnel et autres (…).
Mais sachez déjà qu’un grand nombre des nouveaux adeptes / partisans du régime ont commencé pianissimo, à leur rythme : Un petit pas devant l’autre. Il ne faut pas se décourager car il y a une période d’adaptation, de transition chez certaines personnes, +/ longue. Cela dépend de la personnalité, des goûts et des couleurs des individus …
Cependant, pour obtenir des résultats marquants, il est vivement conseillé d’adopter une attitude plus rigoureuse : En effet un régime appliqué sérieusement, sans entorse, donnent souvent 90 % de bons résultats, alors qu’une « légère » entorse à hauteur de 10 %, voire nettement moins, ne donnera que 50 % de résultats positifs, et encore pas dans tous les cas. En outre, dans ce dernier cas de figure, cela demandera davantage de temps avant de percevoir les effets bénéfiques …
* NB: Il s'agit d'une rémission et non d'une guérison. C'est donc un changement de régime effectué à vie ...

*) Le livre et son auteur
Jean Seignalet : L'Alimentation ou la 3e médecine
Auteur :
Le Dr Jean Seignalet est décédé en 2003, médecin immunologue à l'hôpital Saint-Eloi de Montpellier, a enseigné aussi à la faculté de médecine de cette ville. Pdt dix ans, il s'est intéressé à l'alimentation. Il est l'auteur de L'Alimentation ou la Troisième Médecine (collection Écologie humaine, François-Xavier de Guibert, 490 pages, 32 €.).

Achat du livre:
Veillez à ce que ce soit la dernière édition (5ème), car il y a un chapitre ajouté sur les enzymes (entre autres choses).

Nestor,
L'équipe de l'Appart.
:hello:

Allthat
Colocataire
Colocataire
Messages : 202
Enregistré le : 04 sept. 2010, 21:01
Enquête de référencement : google

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar Allthat » 02 oct. 2010, 10:43

Merci Nestor! Comme ca on n'a plus besoin de tout expliquer autour de nous, on leur passe juste une copie de ton message! :pompom:

Allthat
Tenosynovites dans les deux chevilles. Tres bon resultats avec le regime.

Avatar du membre
Gurdil
Colocataire
Colocataire
Messages : 450
Enregistré le : 12 mars 2010, 20:45
Enquête de référencement : http://spondylarthrite-alimentation.info

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar Gurdil » 02 oct. 2010, 11:23

merci beaucoup pour cette explication claire et détaillée ! On devrait l'"étiquetter" dans le forum pour qu'elle soit facilement visible pour les nouveaux arrivants.
Mes recettes SGSL en Photo: http://recettes.palyba.net/
SPA - "Vivre simplement pour que les autres puissent simplement vivre" - régime Seignalet depuis 1er janvier 2010

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 02 oct. 2010, 12:16

Comme ça, on n'a plus besoin de tout expliquer autour de nous, on leur passe juste une copie de ton message!

NB1 : Ce post a été réalisé avec la collaboration des autres modos.
NB2 : Ne cherchez pas à tout expliquer la 1ère fois : Vous devez susciter l'intérêt, l'éveil : Envie d'approfondir, sinon ce sera le rejet (trop fastidieux, ou pas le moment opportun, par exemple).
Vous donnez une clé et un mot d'explication (sans entrer dans les détails techniques). Si la personne accroche, vous proposez un site internet ou vous donnez une photocopie de la version courte : Seignalet : Explication simplifiée (dans le salon, rubrique B. A. BA du régime)
seignalet-explication-simplifiee-t11262.html
:hello:

Avatar du membre
talia67
Colocataire
Colocataire
Messages : 2555
Enregistré le : 01 avr. 2010, 05:58
Enquête de référencement : site seignalet
Citation : le seul aliment qui régénère réellement nos petites cellules, c' est : du cru, du cru, du cru !
Localisation : strasbourg

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar talia67 » 03 oct. 2010, 08:57

hello,

nestor, ton travail est superbe. merci :merci: .

la synthèse (très très complète et très claire, soit dit en passant :pom-pom: ) permettra aux nouveaux locataires de se familiariser avec l' approche anatomique et de comprendre la "ligne de santé" principale du dr seignalet, avant même de se fournir le livre. du reste, l' appart des spasmos fournit déjà tellement d' applications au quotidien grâce à tous ceux qui le font vivre... :pompom: :pompom:

à plus :bisou: :bisou: :bisou: :bisou: :bisou: :bisou:
talia, 38 ans, discopathie dégénérative diagnostiquée en 2005
prothèses discales cervicales suite à un accident en 2005, symptômes de la spa depuis quelques années

seignalet depuis 1er nov 2009 et depuis... le tôôôôpppp !!!!

suzy
Colocataire
Colocataire
Messages : 657
Enregistré le : 21 juin 2006, 00:00
Enquête de référencement : Amené ici par
Localisation : chambery

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar suzy » 04 oct. 2010, 13:41

Merci bcp Nestor, ton travail est super. Il en faudrait beaucoup (bien qu'il y en ait déjà pas mal dans ce forum) de personnes aussi douées que toi et qui surtout explique les choses avec des mots que tout le monde peut comprendre. Tout le problème est là!!!! Merci encore !! Suzy

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 04 oct. 2010, 13:49

Merci pour les encouragements.
:hello:

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 17 nov. 2010, 15:51

Pq un régime hypotoxique ?
Nestor va jouer le rôle du Candide de service pour les besoins de la démonstration ;)

Je mange en faisant attention aux apports suffisant des oméga-3, je mange des fruits (2) et des légumes (cuits 2/3) et je modère les sucreries. Mon IMC est correct. Je fais un peu d’exercice. Donc, ça va ; ça devrait aller !
Pourtant je souffre d’une pathologie d’encrassage ou auto-immune ? Où le bas blesse-t-il ? En outre, je me suis récemment mis à manger davantage de graines germées ! je surveille le type de céréales ...

Qu’est-ce que je pourrais encore améliorer, Doc ? :mdr3:

Avant de répondre à ces questions, il est nécessaire de faire table rase de vos anciennes habitudes, mauvaises habitudes pour la plupart, et de comprendre comment fonctionne le métabolisme. Ensuite, vous pourrez panacher selon vos desiderata, lorsque vous serez entré en période de rémission … :pompom:

Qu’est-ce qui cloche dans mon approche, qui m’échappe ?
La consommation des corps gras artificiels (beurre, margarine), de même que les huiles dénaturées, augmente le besoin du corps en vitamines F biologiquement actives et en aggrave la carence. Les vitamines F jouent le rôle d’ANTIMETABOLITES.

Vocabulaire :
- Vitamine F : Ce sont les Acides Gras Essentiels (AGE) (Famille n-3 et famille n-6). Le corps ne peut pas les fabriquer. Ces vitamines doivent être apportées par l’alimentation. Une à deux càs par jour d’une huile riche en vitamines F, de première pression à froid, donc non raffinée, etc. Surveiller le bon rapport n-6 / n-3 car les enzymes qui permettent d’assimiler ces AGE sont identiques, en nbre limité, et ont une préférence pour les n-6.
- Métabolite : Produit de la transformation d'une substance par l'organisme.
- Antimétabolites :
« De nombreux agents chimiothérapeutiques classés comme antimétabolites interrompent le métabolisme (voies interrompues ; processus inachevé) ou interfèrent avec des cofacteurs nécessaires aux fonctions essentielles ».
Source: http://cancerres.aacrjournals.org/conte ... 2.full.pdf (en anglais)(pas nécessaire d'aller lire, ndlr).

=> Décodeur de Nestor ;)
Les graissent dénaturées sont considérées comme anti-nutritionnelles car elles interrompent / empêchent / interfèrent dans les voies du métabolisme ; c’est selon …
NB : Le corps est capable de gérer jusqu’à 5 % de graisses dénaturées, en l’absence de pathologie. Nous sommes loin du compte !

Les antimétabolites empêchent donc le métabolisme de fonctionner correctement. La voie de conversion, via les enzymes et les co-facteurs, est saturée ou déficiente. Le processus d’assimilation des nutriments ne peut pas se dérouler normalement. Des molécules non décomposées restent / stagnent et perturbent le système, amenant progressivement un affaiblissement et un encrassage …
Si vous voulez approfondir l’aspect « enzyme » (pas de vie sans enzyme), j’approfondirais le sujet ultérieurement …

*) En savoir plus sur les antimétabolites:
Un antimétabolite est un composé qui interfère avec un processus du métabolisme, par exemple, qui entre en compétition avec une autre substance, remplace ou se substitue à l'utilisation d'un métabolite particulier (antagonisme). Par exemple, vous ingérez des lipides cuits ou hydrogénés. Ces graisses dénaturées, dans le meilleur des cas, vont être incorporées dans les membranes cellulaires. Bonjour, Alzheimer. Dans ce cas, les antimétabolites ont créé des analogues, des leurres qui ont interféré dans la production des cellules (inhibition de synthèse d'ADN ou RNA)
Dans le pire des cas, question d’appréciation et de durée ;) la voie de conversion n’aboutira pas et ces nutriments devenus inutiles seront rejetés car considérés comme déchets (amenant une ou des pathologies d’encrassage par exemple).
:hello:

Avatar du membre
talia67
Colocataire
Colocataire
Messages : 2555
Enregistré le : 01 avr. 2010, 05:58
Enquête de référencement : site seignalet
Citation : le seul aliment qui régénère réellement nos petites cellules, c' est : du cru, du cru, du cru !
Localisation : strasbourg

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar talia67 » 17 nov. 2010, 22:57

hello nestor,

cool, c' est très clair, nestor : j' ai tout compris à la deuxième lecture :pom-pom: :pom-pom: :mdr1:
merci de tes "travaux pratiques" après les cours à l' amphi (= ta synthèse seignalet très complète).

et vu que tu le proposes, je veux bien :pom-pom: :pom-pom: , si tu as le temps et l' envie, que tu approfondisses le sujet des enzymes. j' ai quelques légères infos, suite à mes nombreuses recherches alimentation/santé. mais tes "cours" sont tellement élaborés, que je veux bien être l' une de tes "étudiantes" :mdr3: en effet, mes assiettes regorgent de ces petites enzymes si précieuses et mon corps en bénéficie incroyablement bien. donc je suis partante pour une théorie explicative.
merci de ta proposition :merci: :merci:

à plus :bisou:
talia, 38 ans, discopathie dégénérative diagnostiquée en 2005
prothèses discales cervicales suite à un accident en 2005, symptômes de la spa depuis quelques années

seignalet depuis 1er nov 2009 et depuis... le tôôôôpppp !!!!

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 20 nov. 2010, 23:02

Vu que tu le proposes, je veux bien , si tu as le temps et l' envie, que tu approfondisses le sujet des enzymes


Voici ce que je viens de condenser, librement inspiré de mes lectures : 5 chapitres :pausecaffé:
Image
1ère partie: Enzymes : processus de la vie

Nos cellules vivantes sont le site d’une activité biochimique formidable appelée métabolisme.
C'est le processus de modification chimique et physique qui se passe de manière renouvelée dans l'organisme vivant. La construction de nouveaux tissus, le remplacement de tissus anciens, la conversion des aliments en énergie, l’élimination des déchets, la reproduction sexuelle - toutes les activités que nous définissons comme « la vie ».

Cette édification et destruction se déroule en présence d'un paradoxe évident : Quand vous ne remarquez rien ou presque (absence de fatigue ou de pathologie), c’est que tout fonctionne bien de ce côté-là ! Votre stock d’enzymes est adapté !

La plus grande majorité de ces réactions biochimiques ne se produisent pas spontanément : Il faut un élément déclencheur qui va permettre / amener la catalyse. Le phénomène de la catalyse rend possible ces réactions biochimiques en chaîne.

Vocabulaire : Catalyse
La catalyse est définie comme l'accélération d'une réaction chimique par une substance qui elle-même ne subit aucune modification chimique permanente. Les catalyseurs de réactions biochimiques sont des enzymes et sont responsables / à l’origine de presque toutes les réactions chimiques dans les organismes vivants. Sans les enzymes, ces réactions se dérouleraient à un rythme bcp trop lent pour le métabolisme / pour que nous puissions fonctionner « normalment ».

Dans un labo, un morceau de viande doit être plongé pdt 24 H dans une solution chloridrique à 20 % (HCl) pour obtenir une dissolution complète. Dans le corps, la dissolution / assimilation a lieu en 4 H ou moins dans les conditions normales de la digestion (température et pH).

Nature chimique des enzymes
Tous les enzymes connu(e)s sont des protéines. Ce sont des composés ayant un poids moléculaire élevé constitués principalement de chaînes d'acides aminés reliées par des liaisons peptidiques.
NB : On peut dire un ou une enzyme.

Plusieurs enzymes exigent la présence d'autres composés – appelés cofacteurs – afin que leur activité catalytique puisse s’exercer. Cet ensemble complexe actif est appelé l'holoenzyme.
Nous avons donc deux éléments : l’enzyme sous forme de protéine (appelée apoenzyme), et le cofacteur sous forme d’un oligo-élément par exemple. Ce n’est pas la seule construction possible.
Apoenzyme + Cofacteur = Holoenzyme.

*) Cofacteur :
- La partie cofacteur peut être une substance organique. Elle se lie / s’assemble avec l’enzyme.
Si cet « assemblage » est attaché de manière ferme, on parlera de « groupe prosthétique » (qui forme une prothèse, un ensemble).
Par exemple le magnésium est le cofacteur dans près de 300 réactions enzymatiques.

- La partie cofacteur peut aussi être un ion activateur :
K+, Fe++, Fe+++, Cu++, Co++, Zn++, Mn++, Mg++, Ca++, et Mo+++.

Vocabulaire: Ion = métal chargé électriquement.

Par exemple le manganèse (Mn) joue le rôle de cofacteur préféré dans la synthèse des protéoglycanes (cartilage et os). Mais le Mg peut se subtituer au Mn dans certaines étapes en cas de manque.

Source: Librement inspiré de « Manual of Clinical Enzyme Measurements. Introduction to Enzymes ».

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 20 nov. 2010, 23:06

2ème partie: Pas de vie sans enzyme

*) Capital Soleil
Vous avez probablement déjà entendu parler du fait que nous disposons d’un « capital soleil ».
Votre peau a de la mémoire
Chaque coup de soleil laisse des traces, car notre peau n’oublie aucune rougeur ni aucune brûlure occasionnée par l’exposition au soleil. Elle accumule les brûlures et les comptabilise chaque fois que l’on s’expose au soleil sans protection. Une exposition trop fréquente aux rayons UV peut augmenter notablement le risque de développer un cancer de la peau.
NB : Certains médecins parlent d’un capital soleil. Passé un certain degré d’exposition, variable selon le type d’individu, un mélanome se déclare, ndlr (…).

*) Banque d’enzymes
Nous allons faire une analogie avec un compte en banque, sur lequel régresse notre capital soleil. Nous pouvons débiter / soustraire d’un certain quota de rayons de soleil. Nous disposons aussi d’une banque d’enzymes, d’un stock si vous préférez, bien que ce terme sera qualifié d’inapproprié par certains puristes …
Les enzymes sont indispensables pour catalyser les réactions chimiques et assimiler les nutriments. La vie sans enzymes ne pourrait pas exister …
Lorsque nous ingérons des aliments cuits, nous puisons des enzymes nécessaires à la digestion et l’assimilation des aliments dans notre banque (réserve). Cette réserve doit être reconstituée, car notre banque n'est pas inépuisable. Pourtant il serait si simple de faciliter la vie à notre pancréas : Manger une banane ou un kiwi au petit déjeuner (banane, kiwi, ananas ou papaye). Parsemer notre salade d’une cuillerée à soupe de graines de sésame germées, ou prendre une tranche de saumon ou de carpaccio, voire un roastbeef ou un filet de canard légèrement saisi …
Saviez-vous que le pancréas des humains est proportionnellement 2 à 3 fois plus lourd que le pancréas des autres mammifères. C’est dû à une consommation excessive d’aliments cuits.
Bien sûr il n’est pas question de supprimer tout aliment cuit, mais de modérer ou mieux de combiner les 2 types.

*) Enzyme définition
On peut dire un ou une enzyme. Enzyme, ferment ou diastase sont des synonymes, dans le texte ci-après. Selon la nutritionniste Catherine Kousmine les enzymes sont à classer dans les facilitateurs de réaction chimique. Ce sont des inducteurs de réactions.

Vocabulaire : Inducteur = qui amène / induit une réaction.

A ces inducteurs de réaction on donne souvent aussi le nom de catalyseur.
Dans les organismes vivants, les catalyseurs sont des molécules protéiques synthétisées par les cellules, et qui doivent, pour être actives, s’allier à des vitamines ou à des oligo-éléments. Dans ce dernier cas nous pourrons parler de co-facteur.
Les plantes synthétisent les vitamines et prélèvent dans le sol les oligo-éléments dont elles ont besoin. L’homme doit les absorber avec les aliments, à condition qu’il ne mange pas des aliments vides de calorie …

Vocabulaire : Vide de calorie désigne des aliments qui sont déficients en vitamines et / ou oligo-éléments. Par extension j’ajouterais aussi les aliments qui sont nuisibles à l’équilibre acido-basique, s’ils n’apportent pas d’autres bénéfices tangibles par ailleurs, comme par exemple les céréales raffinées.

*) Thérapie par les enzymes digestifs
Bien que les enzymes soient généralement associés avec les aliments crus et la digestion, l’utilisation clinique de ces enzymes a fait ses preuves dans le traitement des maladies et le recouvrement de la santé.
Le moment idéal serait de prendre un supplément d’enzymes 15’ avant les repas, afin de soulager la réserve et de permettre au système immunitaire de fonctionner correctement. Malheureusement notre système immunitaire est souvent agressé de toute part (pollution, nourriture industrielle, stress).
Les suppléments d’enzymes d’origine animale ne fonctionnent pas bien pendant le processus de la digestion. Problème d’acidité. Le pH ne convient pas : trop bas. A moins de prendre ces enzymes pancréatiques en dehors de la digestion.
Heureusement il existe des enzymes d’origine végétale qui ont une plage d’action bien plus large :

Les enzymes végétaux fonctionnent dans une large gamme de pH d’environ 2.0 à 12.0. Cela couvre à la fois les plages acides et alcalines, et les rendent idéaux pour la digestion de la nourriture.

De nombreux enzymes peuvent être cultivés au départ de fungi / levures en concentration très élevée. Soit vous vous adressé à votre thérapeute pour qu’il vous prescrive des suppléments d’enzymes en capsules ou poudre, soit vous décidez de prendre les choses en mains et vous commencez votre petite culture.

C’est la 2ème solution que j’ai choisie. « J’élève » un bébé kombucha, appelé aussi « champignon de vie » car il apporte pleins d’enzymes végétaux.

NB : Il est à noter que si vous ingérez un supplément d’enzymes pdt le processus de digestion, ces enzymes seront utilisés par préférence pour épargner la digestion au lieu de soulager le métabolisme.
Enzymes contenus dans le kombucha : protease, catalase, carbohydrase, amylase, lipase, sucrose, zymase. A confirmer par une autre source ;)

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 20 nov. 2010, 23:11

3 ème partie : Enzymes et milieu (pH)
Plusieurs facteurs affectent la catalyse / décomposition des aliments. Pour obtenir une bonne réaction enzymatique, les facteurs suivants sont importants : température, pH, concentration du taux d'enzymes, milieu (substrat et quantité d'une part, et endroit ou a lieu la catalyse d'autre part), et la présence ou non d'inhibiteurs ou d'activateurs.
http://www.worthington-biochem.com/intr ... nzymes.pdf (en anglais).

Occupons-nous du milieu (bouche et estomac):
- Les céréales (riz, pâte, pain, pdt, etc.) sont décomposées principalement dans la bouche par l'enzyme amylase de la salive, ou via le pancréas pour les éléments non encore catalysés / décomposés. D'où le conseil super important de bien mastiquer et de prendre son temps.
Le pH de la salive est de 7 (neutre). Le ph optimum pour la digestion des céréales se situe entre 7.2 et 7.4, paraît-il.

- Les protéines sont décomposées principalement dans l'estomac par l'enzyme protéase et continuent dans le petit intestin pour les éléments non encore catalysés / décomposés. Les protéines sont donc décomposées en éléments peptides, plus faciles à être assimilés par l'organisme. Mais cela peut prendre un certain temps (jusqu'à 4 heures !)
Le pH de l'estomac est de 3 en attente d'une prise alimentaire.
Lorsque vous ingérez des aliments, de l'acide chlorhydrique est sécrété dans l'estomac, et amène le pH (acidité) du suc gastrique aux environs de 1 à 2 et le pH du contenu de l'estomac aux environs de 2 à 3,5. ... L'acidité remonte légèrement pdt la digestion, entre 4 et 6.
Quand la digestion avance, le pancréas neutralise l'acidité globale du chyme (bol alimentaire) car le pH des intestins est légèrement basique.

Comprendre les termes pH, acides et bases :
http://www.dietobio.com/dossiers/fr/pH/comprendre.html

On peut donc comprendre que les céréales vont venir contrarier la digestion des protéines puisque le pH et les enzymes nécessaires à la réaction sont différents.
Voilà pq il est conseillé de dissocier les protéines des céréales. Les nutritionnistes conseillent donc de manger Protéines + légumes ou Céréales + légumes, en cas de pathologie, ou de mauvaise assimilation. Par exemple en cas de dysbiose intestinale, c.à.d. la fermentation ou la putréfaction du bol alimentaire incomplètement digéré. Ou en cas de gastrite ou d'ulcère.
La plupart des nutritionnistes conseillent de manger GPL à tous les repas, si vous n'avez pas de problème. Ça, c’est la théorie dominante (…).
GPL n’est pas la marque du nouveau carburant conseillé par Nestor ;)
G = Glucides ; P = Protéines ; L = Lipides.

Toutefois, avec la vie trépidante de pas mal de personnes, il est souvent nécessaire d'adapter la composition des repas. Dans ce cas surveiller bien le foie, l'estomac et, last but not least, les reins (élimination de l'urée). Modérez donc les protéines au repas du soir, afin de permettre aux reins d'évacuer les toxines pdt la nuit …
Chacun adaptera son alimentation en fonction de son vécu et / ou des ses problèmes.
Le corps est capable de gérer tout cela, à condition qu'on ne le sollicite pas trop et pas trop souvent ;)
Nestor

Liens intéressants
:
http://www.diabetenet.com/diabete/diabs ... ncreas.htm (pancréas)

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 20 nov. 2010, 23:13

4ème partie: Les enzymes sont des protéines
L’être humain crée lui-même ses enzymes à partir des acides aminés. Il peut le faire théoriquement de manière illimitée, mais c’est une vue de l’esprit : Les enzymes sont contingentés. Ils sont en nbre limité et sont produits à intervalle +/ régulier (délai de mise à disposition).
La très grosse majorité des enzymes n’est pas stockée et est refaite en permanence, du moins si on laisse le temps à l’organisme de les reconstituer ; d’où l’importance de manger à des heures régulières. C’est à midi que notre digestion est au top.

IL faut encore faire la distinction entre les enzymes digestives et les enzymes métaboliques.

Citation :
« Les enzymes, combinés aux nutriments, catalysent toutes les réactions chimiques cellulaires, dont la digestion, l’absorption et la reconstruction des tissus vivants. Elles contrôlent l’expression des gènes qui, eux-mêmes, contrôlent leur structure et donc leur fonction. Elles sont abondamment stockées par l’organisme, où elles sont recyclées ».


Source : www.frm.org

Cela, c’est la théorie. J’explique :
1° Nous supposons un individu en bonne santé, qui n’a pas de problèmes d’allergie, de digestion ou d’encrassement … Cela élimine déjà 50 % de la population occidentale. On simplifie.
2° Nous supposons un individu qui s’alimente correctement : un peu de tout, pas trop de viande, 2 à 3 fruits par jour, 4 à 5 portions de légumes crus et cuits, etc. Cela élimine 50 % des individus restants. Il reste donc 25 % de la population européenne qui passe au travers du filtre
3° Bien sûr, cet individu se comporte en père responsable : il ne brûle pas la chandelle par les 2 bouts, il ne cherche pas à performer au niveau travail, loisirs, sexuel, etc. C’est un sage
Et en plus il veille à sa descendance et non pas à son petit confort personnel : deux enfants minimum par foyer. Bon, on arrête là. Car j’exagère, évidemment. Je grossis le trait.
En outre, comme dit plus haut, certaines enzymes peuvent être recyclées …

Le Dr Edwards Howells le dit avec justesse :
Citation :
« C’est comme si vous héritiez d’une somme d’argent déterminée et que vous dépensiez tout. Il ne vous resterait rien en banque. Il en est de même des enzymes. Vous héritez d’un potentiel enzymatique déterminé qui doit vous durer toute la vie. Même si le corps peut fabriquer des enzymes, plus vous puisez dans votre potentiel, plus vite il s’épuise… ».


En effet « la capacité à fabriquer des enzymes diminue avec les années et certains chercheurs pensent que nous pourrions vivre plus longtemps et en meilleure santé si nous nous protégions contre la perte de nos précieuses enzymes ».
Source : nutranews.org

Dans certaines situations, la production normale ne suffit pas ou pas assez :
Lorsque sa propre production d’enzymes faiblit, (pdt un épisode de surmenage ou lors un état de maladie non déclaré (non encore symptomatique ou affaiblissant l’organisme progressivement).
Lorsque l’organisme a une période de digestion des aliments difficile, qui entraîne souvent une variété de désordres chroniques. Le tout se cumulant et ralentissant le métabolisme …
Bref la machine a des ratés ; elle a besoin de souffler. Il faut l’aider.

Ce même Dr Howells disait d’ailleurs (même s’il est un peu dépassé) : « La durée de vie est inversement proportionnelle au rythme d’épuisement du potentiel enzymatique de l’organisme ».
=> Quand il n’y plus ou pas assez d’enzymes, la vie devient un enfer (pathologie). Voulez-vous regardez le navire qui passe ou souhaitez-vous faire partie de la croisière ? Techniquement nous pourrions vivre jusque 120, voire 130 ans. Oui, mais dans quel état ?!!!

PS : Et si vous faisiez une petite cure de kombucha pour relevez le niveau de vos défenses immunitaires ?
Quel rapport, allez-vous me demander, avec le kombucha ? C’est que ce dernier contient plein d’oligo-éléments, des bonnes bactéries et des enzymes …

Liens kombucha :
http://www.kombu.de/stalin-f.htm (Günther W. Frank)
Carpediem kombucha scientific report (Stefan Becker) (le lien n’est plus fonctionnel)
http://www.gaiaresearch.co.za/kombucha.html (Gaia report, en anglais)
http://www.kombu.de/val-gwf.htm (Tom Valentine, en anglais)
http://www.sulis-health.co.uk/kombucha/ ... adaptogens (How Does Kombucha Culture Work?).

anonyme12
Colocataire
Colocataire
Messages : 10016
Enregistré le : 30 sept. 2009, 19:04
Enquête de référencement : manon

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar anonyme12 » 20 nov. 2010, 23:16

5ème et dernière partie : Enzymes primaires utilisées pour la digestion :
- Protéase : scinde les protéines (bœuf, poulet, volaille, poisson)
- Amylase : scinde les hydrates de carbone, y compris les amidons (pain, pâtes, pommes de terre, fruits, légumes, sucres).
- Cellulase : scindent la cellulose (fibres végétales), la partie indigeste des fibres trouvées dans de nombreux fruits et légumes, comme la lignine ou la pectine.
- Lipase : scinde les graisses
- Papaïne (enzyme protéolytique) : scinde les protéines.
- Bromelaïne (enzyme protéolytique) : scinde les protéines.
- Maltase : décompose les sucres maltés, les grains.
- Lactase : scinde le sucre de lait
- Invertase : décompose le saccharose (sucre de table).

NB : Le corps ne produit pas de cellulase, au contraire de certains animaux. Elle doit donc être introduite au travers de l’alimentation crue ou via une supplémentation.

*) Comment savoir si nous avons suffisamment enzymes ?
Âge : N'oubliez pas que, comme nous vieillissons, notre stock d’enzymes s’appauvrit. Donc, si vous avez plus de 30 ans, il y a de bonnes chances que vous ne produisiez pas assez d'enzymes, surtout si vous êtes abonné à la junk food (Nourriture industrielle).
Alimentation : Si vous ne mangez pas des fruits et des légumes, au moins 66 % de votre régime alimentaire, en volume.
Symptômes : Fatigue, gain de poids, vieillissement prématuré et perte de tonus de la peau, indigestion, maux de tête, constipation, roter, ballonnements et un malaise général sont tous les symptômes d’un manque d'enzyme.

*) Quelques avantages procurés par une supplémentation en enzymes
Des enzymes métaboliques sont utilisées à des fins systémiques dans la circulation sanguine, à la différence des enzymes digestives qui sont utilisés dans l'estomac et l'intestin grêle. Ils nous aident à guérir plus vite en réparant des cellules et en stimulant l'activité enzymatique biologique. En outre, ils stimulent la production saine des cellules immunitaires messagères (cytokines) qui réduisent l'inflammation et favorise l'immunité en permettant une détox (effet nettoyant) et en aidant à arrêter des complexes immuns irritants circulant dans le système immunitaire (inflammation de l'organisme).

*) Traitement conventionnels
La plupart des traitements conventionnels traitent les symptômes de l’inflammation avec des médicaments anti-inflammatoires et ne ciblent pas les conditions systémiques sous-jacentes.
Une supplémentation en enzymes métaboliques offre la première option de traitement de longue durée pour les troubles inflammatoires. Cela est particulièrement vrai lorsqu'on les compare aux corticostéroïdes et des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui peut provoquer des effets secondaires graves. Prendre un supplément d’enzymes métaboliques/systémiques peut aider limiter la douleur et l'inflammation, naturellement.

Note : Prendre un supplément d’enzymes métaboliques /systémiques sur un estomac vide – au moins 45 minutes avant ou après avoir mangé. Si vous les prenez avec de la nourriture ou proche de celle-ci, ils agiront comme des enzymes digestives et leurs avantages systémiques au niveau anti-inflammatoire et soulagement de la douleur vont être diminués significativement.

NB2 : Si vous prenez du kombucha vous obtiendrez des enzymes végétales qui agiront sans problème (ph 2 – 12).

*) En conclusion : Que font les enzymes ? :pausecaffé:
Les enzymes construisent, orchestrent et unifient le métabolisme que nous appelons « la vie ». Ils semblent savoir exactement quoi faire et quand le faire. Ils assemblent des molécules durant la croissance et ils élaborent des nouvelles molécules lorsque les cellules sont fracturées. Les enzymes créent et modulent chaque système dans le corps. Ce sont les enzymes qui permettent d’assembler et construire un corps humain.
Les enzymes sont impliqués dans la réparation de l'organisme lorsqu'il est endommagé. Ils transportent, utilisent et transforment les molécules d'oxygène et tout autre nutriment dont le corps a besoin. Ils décomposent les déchets métaboliques et les sous-produits des cellules. Ils annihilent (éteindre, étouffer) les radicaux libres et ils divisent les molécules indésirables (toxines), ajoutant ceux qui sont nécessaires. L'existence physique de chaque être humain et l'existence de tous les autres organismes vivants sont totalement dépendants de la capacité des enzymes à faire leur travail.
http://www.thewolfeclinic.com/newslette ... r0212.html

*) lecture conseillée:
Food enzymes for Health & longevity (new edition, 2004) by Dr. Edward Howell, 10.35 £. (en anglais).

Avatar du membre
talia67
Colocataire
Colocataire
Messages : 2555
Enregistré le : 01 avr. 2010, 05:58
Enquête de référencement : site seignalet
Citation : le seul aliment qui régénère réellement nos petites cellules, c' est : du cru, du cru, du cru !
Localisation : strasbourg

Re: Seignalet présentation + complète

Messagepar talia67 » 21 nov. 2010, 16:13

hello nestor,

Image pour ton travail très clair et très complet :pom-pom:

ça y est, après une lecture pour la compréhension et deux relectures pour mémorisation, je suis prête pour l' interrogation écrite à présent.. lettreA
:mdr3:

:bisou: :bisou: :bisou:
talia, 38 ans, discopathie dégénérative diagnostiquée en 2005
prothèses discales cervicales suite à un accident en 2005, symptômes de la spa depuis quelques années

seignalet depuis 1er nov 2009 et depuis... le tôôôôpppp !!!!


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • présentation, SPA/seignalet
    par Nepnou » 10 mai 2016, 16:25 » dans Entrée
    9
    411
    par Laurette Voir le dernier message
    11 mai 2016, 22:03
  • panoplie complete
    par magda » 06 août 2007, 11:21 » dans Le balcon
    6
    638
    par maka Voir le dernier message
    02 août 2007, 10:54
  • Presentation - Seignalet de famille
    par fantin » 13 oct. 2011, 10:16 » dans Entrée
    6
    402
    par izzaaa Voir le dernier message
    19 oct. 2011, 21:17
  • Séquence complète en 1 page Fichier(s) joint(s)
    par PierretteCottet » 05 déc. 2013, 11:17 » dans Grand pas en EFT (séquence complète)
    2
    704
    par Laurette Voir le dernier message
    05 déc. 2013, 11:51
  • Grand pas en EFT (séquence complète) Fichier(s) joint(s)
    par entr2o » 13 déc. 2010, 00:30 » dans Grand pas en EFT (séquence complète)
    0
    2962
    par entr2o Voir le dernier message
    13 déc. 2010, 00:30
  • La guérison est elle complète ?
    par valentine » 12 juil. 2007, 21:30 » dans L'antichambre
    6
    633
    par valentine Voir le dernier message
    08 juil. 2007, 17:36
  • Vidéo-Séquence Complète
    par PierretteCottet » 24 nov. 2013, 08:44 » dans Grand pas en EFT (séquence complète)
    22
    1593
    par Profil Supprimé Voir le dernier message
    29 janv. 2014, 21:13

Retourner vers « Le Salon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité